Catégories
Productivité Developper

Le meilleur outil de capture d’écran

Cet article va rendre votre vie un tout petit peu meilleure. Aujourd’hui, vous allez découvrir le meilleur outil de capture d’écran sous la forme d’un extension gratuite pour Chrome / Brave / Firefox / Edge / Safari: Awesome Screenshot.

Comme des centaines d’autres extensions de navigateur, Awesome Screenshot vous permet de capturer ce qui se passe sur votre écran. Mais là où les autres ne s’aventurent qu’à ajouter une ou deux fonctionalités, Awesome Screenshot déploit un armada d’astuces qui vont vous faire gagner du temps. L’extension est gratuite et vous pouvez ajouter des fonctionnalités (1) en créant un compte et (2) plus encore en vous abonnant.

Au moment de la rédaction de cet article, leur site indique que l’extension a été installée par 3 millions de personnes sur l’ensemble des plateformes. TROIS MILLIONS.

Pourquoi Awesome Screenshot est le meilleur outil de capture d’écran?

En deux mots, l’extension vous permet effectivement de capturer une copie d’écran ou une video. Pour la copie d’écran, plusieurs options s’offrent à vous:

  • Partie visible de la page
  • Page en totalité: partie visible et non affichée (déroulement automatique de la page vers le bas)
  • Partie spécifique de la page
Le meilleur outil de capture d'écran -
Onglet Capture d’écran de Awesome
Screenshot dans le navigateur Brave

Là où la magie opère, c’est que les developpeurs ont compris que faire la copie d’écran n’est que 50% de la bataille. Résultat, on y gagne un vrai outil de collaboration très intuitif et versatile. Tout y passe: on peut flouter, redimensionner au pixel près et en gardant le ratio de l’image, on ajoute des formes et du texte… Si on sait se servir de Powerpoint, on sait utiliser cet outil.

Quelques exemples d'annotation sur la page d'accueil de la Fnac, le tout dans un cadre "Chrome" et une bordure de couleur.
Quelques exemples d’annotation sur la page d’accueil de la Fnac,
le tout dans un cadre « Chrome » et une bordure de couleur.

Enfin, pour sauvegarder notre chef d’oeuvre, il existe de nombreuses options très utiles. On peut mettre l’image dans le presse-papier (clipbopard), la telecharger, en faire un PDF ou l’imprimer. Vous trouverez aussi des options d’integrations plus ou moins poussées avec les platformes collaboratives les plus comunes: Slack, Trello, Jira, Asana, github et Google Drive.

Le meilleur outil de capture d'écran -
Une des raisons pour lesquelles Awesome Screenshot est le meilleur outil de capture d’écran !

Awesome Screenshot gère aussi bien la vidéo!

Dès qu’on entre dans le monde de la vidéo, on fait face à des poids lourds de la captation, du montage et de la compression. Clairement, le positionnement de cette petite extension n’est pas d’aller battre Adobe Première sur son terrain… d’autant que tout le monde n’a pas besoin d’Adobe Première. Dans un monde post-COVID, on a tous eu l’occasion de devoir montrer des choses à distance: documenter une procédure, enregistrer un problème d’interface utilisateur ou simplement depasser la barière de la langue.

Pour tous ces cas, pas besoin de l’artillerie lourde. On veut quelque chose de rapide, qui s’installe sur n’importe quelle machine, gratuitement et qui marche. C’est exactement le plan de bataille de l’onglet vidéo.

Concrètement, pour la capture de vidéo, vous pourrez cibler l’ensemble de votre bureau, l’onglet de votre navigateur ou uniquement votre webcam; le tout jusqu’en 4K. Là encore, vous pourrez stocker en local ou sur le cloud.

Onglet Vidéo de Awesome Screenshot dans le navigateur Brave
Onglet Vidéo de Awesome Screenshot
dans le navigateur Brave

Cette fois-ci, pas d’option d’annotation trop complexe. Gèrer de la vidéo dans un onglet de navigateur, c’est pas encore pour 2022. Pour autant, il faut noter le choix d’export en different formats (MP4, WebM) ou directement sur le cloud (ex: youtube) en un clic.

Télécharger le meilleur outil de capture d’écran

Pour la partie « copie d’écran », il n’y a pas à chercher plus loin. Installez immediatement cette extension, laissez la se mettre à jour à l’occasion et gagnez du temps ! Cliquez sur le logo pour installer la version qui correspond à votre navigateur.

Le meilleur outil de capture d'écran -
Installer gratuitement l’extension sur votre navigateur

Pour la partie « capture de vidéo », je trouve que ça fait le job si on veut vraiment juste capturer ce qu’on voit dans son navigateur, sans filtre.

Si vous avez besoin d’aller plus loin, notamment pour faire un peu de montage, jetez un coup d’oeil à Movavi Screen Recorder. Il est très simple à prendre en main et vous permettra d’éditer des videos sans vous ruiner, ni financierement, ni en heures de formation, C’est un très bon concurrent de Adobe Camtasia pour une fraction du prix.

Si vous avez le temps et l’envie d’apprendre mais pas encore le budget, DaVinci Resolve est l’alternative professionnelle (gratuite pour usage personnel) qu’il vous faut. C’est la solution de montage, étalonnage, effets spéciaux et post-audio utilisée par de nombreux studios pour produire des films comme… les Marvel, GodZilla vs King Kong et beaucoup d’autres qui ont pour point commun d’avoir de belles images retouchées !

Catégories
Developper 1and1

Comment activer la mise en cache du navigateur chez 1and1 ?

Depuis que Google a lancé la mode en 2015, le référencement est devenu synonyme de course au site le plus rapide. Avec la poussée des smartphones (demande), de moyens (PHP 7, CDN, baisse des prix de l’hébergement) et d’outils de contrôle, il n’a jamais eu de meilleur moment pour tenter de donner un coup de boost à son site.

A quoi sert la mise en cache du navigateur ?

Dans le monde merveilleux d’internet, tout est basé sur la notion de relation entre un client (l’utilisateur) et un serveur (le « site »). En passant, cela s’applique aussi au fameux Peer to Peer (P2P) notamment utilisé pour le partage de fichiers, à la différence près que les utilisateurs de ce protocole sont à la fois client et serveur.

Comment activer la mise en cache du navigateur chez 1and1 ? -

Dans le cadre de notre sujet ici, on a donc un visiteur qui se rend sur un site. La question est donc de savoir comment accélérer la mise à disposition du contenu que le visiteur vient consulter. La mise en cache consiste à garder une copie d’une page déjà visitée pour que le visiteur n’ait pas à attendre que le site lui renvoie la même information deux fois. C’est malin. Il existe plusieurs type de mise en cache mais ici nous parlerons spécifiquement de la mise en cache du navigateur. Pour affiner l’idée, on va donc dire au navigateur (Chrome, Firefox, Internet Explorer, Safari, Opéra,…) du visiteur qu’il doit garder une copie des éléments de la page qu’il reçoit, pendant une période à définir. A la prochaine visite, au lieu d’aller demander au serveur de tout lui renvoyer, le navigateur aura tout de suite sous la main, en « local », les images, textes et scripts qui composent la page. Difficile de faire plus simple.

Comment activer la mise en cache du navigateur chez 1and1 ? -

Le pendant de cette méthode, c’est que si la page source a changé, le navigateur de notre visiteur risque de ne tout simplement pas le savoir… et donc de resservir le même contenu tant qu’il a reçu l’ordre de le faire.

Comment activer la mise en cache du navigateur ?

Ce système puissant doit donc être utilisé judicieusement. S’il existe des astuces pour forcer la mise à jour du cache des visiteurs, rien ne vaut un peu de réflexion en amont pour choisir la bonne durée de mise en cache. D’une part, on ne mettra pas la même durée de mise en cache à tous les éléments d’un site et d’autre part on ajustera cette durée en fonction de la fréquence de mise à jour. Quand je parle de mise à jour, je ne parle pas de la publication d’un nouvel article via un site WordPress, mais bien de la mise à jour d’une ressource statique, par exemple une bannière, ou le favicon de votre site.

C’est avec le code ci-dessous que l’on va arriver à nos fins. Il est assez simple à éditer, si vous souhaitez ajouter des extensions de fichiers ou changer la durée en question (exprimée en secondes, 1 an = 31536000 secondes).

[sourcecode language= »plain »]
## MISE EN CACHE DU NAVIGATEUR ##

# UN AN POUR LES IMAGES
<filesMatch « .(jpg|jpeg|png|gif|ico)$ »>
Header set Cache-Control « max-age=31536000, public »
</filesMatch>

# UN MOIS POUR LES SCRIPTS
<filesMatch « .(css|js)$ »>
Header set Cache-Control « max-age=2628000, public »
</filesMatch>

## MISE EN CACHE DU NAVIGATEUR ##
[/sourcecode]

D’un point de vue technique, c’est pas très compliqué et ça marche sur un environnement mutualisé 1&1. Ça devrait du coup marcher chez la plupart des hébergeurs… mais n’ayant testé que 1and1, je vous laisse me confirmer !

Il nous reste maintenant qu’à éditer (ou à créer) le fichier .htaccess à la racine de votre site. Pour cela, vous pouvez simplement utiliser votre client FTP (Filezilla, Flash FXP) et faire un clic droit pour éditer le fichier. Une fois le fichier ouvert, copiez / collez le code ci-dessus à la suite du code qui doit déjà s’y trouver.

Comment activer la mise en cache du navigateur chez 1and1 ? -

Si vous n’avez pas de client FTP, mais que vous tenez à éditer ce fichier, vous pourrez aussi passer par la console de 1&1 qui permet de transférer des fichiers. Depuis votre espace client, allez dans « Hébergement » (menu de gauche) puis dans le cadran « Gérer l’espace Web », choisissez « 1&1 WebTransfert ».

Comment activer la mise en cache du navigateur chez 1and1 ? -

L’application qui s’ouvrira vous permettra de télécharger le fichier .htaccess pour l’éditer sur votre ordinateur. Il faudra bien sur le remettre en ligne par la suite en écrasant l’ancienne version. Il peut être judicieux de faire une sauvegarde du fichier original !

Comment tester que mon site utilise la mise en cache du navigateur ?

Pour être sûr que tout marche bien, il suffit d’utiliser l’un des milliers d’outils disponibles sur le marché pour faire le test. L’une des références est bien sur le Google PageSpeed Insight, qui fera un audit complet et gratuit d’une url de votre site. Dans la flopée de critères qui seront testés, on retiendra comme résultat que seuls les scripts qui ne dépendent pas de votre site seront épinglés… Ce qui implique donc que votre site exploite bien le système de cache du navigateur : faites un test avant / après pour en avoir le cœur net.

Comment activer la mise en cache du navigateur chez 1and1 ? -
Comment activer la mise en cache du navigateur chez 1and1 ? -

Pour les plus tatillons, je précise que ce n’est bien sûr pas une bonne chose d’avoir encore des ressources qui ne sont pas en cache… mais ces scripts étant externes (Google Analytics, AdSense, Facebook connect, …) on ne peut rien y faire !

Pour les plus techniques, si vous voulez creuser plus loin ce que le fichier .htaccess peut apporter à votre site, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à l’article htaccess : Performances et temps de chargement.

D’ici là n’hésitez pas à confirmer si ce script marche aussi bien chez d’autres hébergeurs que chez 1and1.

Catégories
Gestion de projet Veille

Formation au management : Du manager au Leader 2.0 [MOOC]

Malgré l’offre énorme de MOOCs que l’ont peut trouver depuis ces derniers mois, j’ai encore un peu de mal à trouver le cours qui va me faire basculer dans l’addiction totale. En parcourant les classiques du genre, j’ai trouvé quelques approches qui pourraient bien m’aider à faire de ce support une bonne habitude.

MOOC gestion de projet

Petit tour de l’offre actuelle

Une simple recherche sur google (par exemple: MOOC « gestion de projet ») vous donnera des pages et des pages de résultats savamment manipulés par d’habiles managers SEO. En creusant un minimum, on trouve de bonnes références, mais pas forcement là où l’on les attends.

mooc_edhec_gestion_de_projet

L’école Centrale de Lille propose une formation sobrement intitulée « Gestion de projet » couvrant les fondamentaux puis les outils permettant de s’en sortir. Cela dit en passant, la plupart des autres formations foncent tête baissée sur l’utilisation d’un logiciel avant même de mettre en avant ce qu’on chercher à faire : le comment au lieu du pourquoi. Un bon point pour ce cours, donc. Il vous demandera 2 à 3 heures de travail par semaines.
On notera enfin que la section « Du projet à l’action entrepreneuriale » a été co-développée avec l’EDHEC.

Coursera, l’un des gros poids lourds des MOOCs, ne propose que peu de contenu pour ce que l’on chercher à apprendre. On passe d’un approche trop trans-disciplinaire (« L’avenir de la décision : connaître et agir en complexité« , ESSEC) à des silos ultra spécialisés et souvent très technique (« Conception et mise en œuvre d’algorithmes« , ESSEC). Bref, de l’excellent contenu mais pas ce que l’on recherche.

Au moment de cet article, OpenClassrooms est aussi avare sur le sujet. Là encore, on va y trouver des tonnes de formations sur des compétences assez spécialisées (« Gérer son code avec Git et GitHub« , Marc Gauthier) mais pas forcement sur un sujet plus vaste.

Un véritable enseignement

Au delà du mélange de genres, on voit bien que les institutionnels ont une longueur d’avance pour ce qui est de la transmission de savoir. De nombreuses MOOCs ont le travers de ne proposer qu’un cours magistral et théorique alors qu’il est crucial de passer par une phase de travail personnel. Sans cette pause dans la semaine pour mettre en application et réfléchir à ce que l’on nous présente, il me parait peu probable que l’on puisse se souvenir de quoique ce soit un mois plus tard. A l’inverse, je trouve beaucoup de formations très spécialisées, visant à acquérir un micro-savoir-faire (donc très applicable) mais qui manque de perspective sur un workflow, par exemple.

En parallèle de mes recherches, j’ai lu un article de Inès Belgacem posté sur lemonde.fr et au titre frôlant avec le racolage : « 10 MOOCs à ne pas rater pour ces prochains mois ». L’occasion était trop belle, j’ai lu et j’ai trouvé un cours qui a piqué mon cynisme attention. « Du manager au leader 2.0 » , par Cécile Dejoux (Maître de Conférence au CNAM), propose d’ « aborder les mécanismes de la prise de décision, les stratégies de motivation, la gestion des talents, l’impact du numérique sur l’évolution des métiers et les compétences d’un leader ». Un beau programme qui (1) met la lumière sur de nombreux aspects plus sombres de la gestion de projet; (2) ne réduit pas le sujet à la prise en main d’un logiciel; (3) ouvre la perspective avec des intervenants de différents secteurs (L’Oréal, Sanofi, Cisco, …).

Bref, à chacun de voir ses besoins, mais, à priori, le cours proposé par Cécile Dejoux à le valeureux mérite de voir plus loin que la mise en pratique et rien que pour ça, je ferai parti des apprenants* et si vous en avez de meilleurs, je suis preneur !

A vos QCMs !

* enfin, tant que je supporterai ses poses théâtrales un poil exagérées 🙂

Catégories
Durer

Motiver ses équipes, ça ne tient parfois pas à grand chose

Motiver ses équipes, ça ne tient parfois pas à grand chose -

Les présentations TED / TEDx continuent de connaître un succès de plus en plus large. Si vous n’avez pas encore eu la chance d’y assister ou d’en visionner une vidéo, les conférences TED sont des performances de 18 minutes où les animateurs abordent leur sujet d’un angle souvent novateur. TED étant l’acronyme de « Technology, Entertainment, Design », l’idée est ici de jouer sur ces terrains, de casser les cloisons pour apporter des idées nouvelles aux problèmes d’aujourd’hui. Il y a près de 1500 vidéos uniques, inspirantes, habiles et très bien préparées, disponibles gratuitement, et parfois même traduites en Français. Le but de TED est de transmettre ces nouvelles idées comme autant de virus pour contribuer à changer la face du monde, idée après idée. Rien que ça.

Quel rapport entre le youtube de l’idée et le moral de mon équipe ?

En parcourant les archives à la recherche d’un speech bien spécifique, je suis tombé sur une vidéo qui m’a attiré pour deux raisons.

Motiver ses équipes, ça ne tient parfois pas à grand chose -

D’une part son auteur, Dan Ariely se trouve être l’auteur du très bon « C’est (vraiment ?) moi qui décide« , paru en 2012 pour 8€, dans lequel il revient sur les moteurs des choix des hommes dans différentes situation. Derrière une façade vraiment accessible (même pour la plage), Ariely touche à des mécanismes passionnants et qui renvoient forcement à nos expériences personnelles. Une très bonne lecture, donc qui laisse des traces, notamment la prochaines fois que vous croirez prendre une décision « naturellement ».

D’autre part, le sujet abordé est un point essentiel ces jours-ci. Entre le mauvais temps à répétition, le climat économique lui aussi difficile et le manque relatif de figures médiatiques positivement inspirantes, il est assez naturel de voir un certain ronflement s’installer. Alors, lorsque j’ai vu le titre de la vidéo je me suis dit que ça vaudrait certainement 18 minutes de mon temps : Qu’est-ce qui nous apporte de la satisfaction dans notre travail ?

Bon allez, assez discuté, allez y à votre tour !

Télécharger le podcast / télécharger la vidéo en HD

Tout le monde il est beau

Oui, bien sur, le trait est parfois grossi et Ariely développe un point de vue qui n’est pas forcement très répandu en Europe de l’Ouest… Pour rappel, Ariely est né en Israël et a émigré aux USA pour ces études.
On ne peut lui retirer que ce qu’on peut appeler du tact, de la diplomatie ont toujours leur place dans nos sociétés où l’on parle plus de chiffre que d’Entreprise. C’est d’ailleurs l’homme qui fait toute la différence entre une société qui inspire ses clients et une société qui fait juste le minimum. Au bout d’un moment, l’une survit, l’autre non !

Si vous avez d’autres vidéos TED en tête, n’hésitez pas à en suggérer quelques unes ici !

Greg

Catégories
Gestion de projet

Du neuf pour les outils de gestion de projet en 2013

De l’eau à coulé sous les ponts depuis la publication de mon article sur le diagramme de Gantt (en février 2007 !!). La gestion de projet restant ce qu’elle est, la méthodologie du diagramme reste toujours d’actualité, en revanche, les outils qui nous aident à mettre tout ça en relief ont énormément évolué.

L’un des piliers d’un projet mené à bien est la communication. Dans ce cas, je ne parle pas de la communication unilatérale vers le comité de pilotage, vers les clients finaux ou vers les utilisateurs, mais d’échange, de collaboration au sein d’une équipe. Ce point précis à toujours donné lieux à des maux de têtes sans fin sur la gouvernance de projet : Qui fait quoi ? Qui à le droit de mettre à jour quelle info ? Qui doit mettre à jour quelle info ? Quelle est la dernière version du fichier ?

L’arsenal de gestion de Microsoft

Sans répondre à toutes ces questions, Microsoft Sharepoint continue de résoudre petit à petit une partie de ces tracas du quotidien. Un intranet utilisant cette solution et les composants Projects auront tous les atouts pour assurer un suivi de A à Z, des notifications automatiques dans Microsoft Outlook, des réunions dans les calendriers de chacun, un lien avec l’annuaire des employés (LDAP) et surtout la garantie que seules les bonnes personnes ont le droit de modifier les bonnes informations. Bref, on parle ici d’un workflow complet : une action entraîne une autre action et ainsi de suite, s’il manque une étape, toute une série d’alertes et de solutions palliatives sont automatiquement mises en place. C’est beau… mais un peu intrusif et asphyxiant au quotidien. Qui peut le plus peut le moins, personne n’est contraint de déployer Microsoft Project avec ce niveau de ramification.

Project 2013, le top de la gestion de projet
MS Project 2013 propose des modèles de gestion de projet, dont le DMAIC de Six Sigma !

Project_2013_six_sigma

Project_2013_six_sigma_etendu
Vous avez demandé un diagramme Gantt pour un projet Six Sigma ?

Dans la même veine, l’autre option qui s’est considérablement développée depuis 2007 tourne autour des projets open source, propriétaires mais gratuit, du cloud et du HTML5. A la croisée de tout ça, on retrouve deux outils de très bonne qualité. ProjectLibre est une alternative (compatible) open source à Microsoft Project, vous pouvez le télécharger gratuitement ici. Pour l’avoir essayé c’est un outil sérieux qui couvre une grande partie de ce que Project fait, les intégrations avec Sharepoint en moins. Il existe un composant serveur à installer mais je doute fortement du taux d’adoption, ce qui reduit d’autant son attrait. Disons que c’est une très bonne solution  offline et gratuite, ce qui n’est déjà pas si mal. OpenProj et GanttProject jouent dans la même cour, peut être en plus moche.

Pour moi la vraie nouveauté vient des dizaines d’applications web gratuites qui proposent maintenant de faire des diagrammes de qualité professionnelle. Un site comme Ace Project propose un arsenal d’option pour gerer votre projet de bout en bout.

Et le « cloud maîtrisé » alors ?

Découvert suite à un article du GeekPauvre, Gantter est un très bel outil mais surtout il a l’écrasant avantage d’être gratuit, efficace et complètement intégré dans Google Docs/Drive.  Etant un grand fan de ce dernier, je ne peux qu’adhérer au concept. Vous pouvez bien évidemment vous connecter via votre identifiant Google, mais aussi importer / exporter au format Project et exporter en PDF. Pour en avoir le coeur net, j’ai fait le test et ca marche pas trop mal tant que votre fichier .mpp n’utilise pas de colonnes personnalisées (dans mon test elles ne sont pas apparues coté Gantter).

gantter_free-cloud-storage
Gratuit, rapide, fluide et interfacé avec Google Drive… bien bien bien !

A noter aussi que PMP HQ, Tom’s Planner et TeamGantt sont d’excellentes alternatives payantes. Chacun propose un écosystème de bout en bout, ce qui vous évitera d’avoir recours à un outil Google (ça peut être un frein) tout en vous enfermant dans un univers fermé à clef.

Bon, ca reste de la gestion de projet(s) compliqué(e)(s)

Arrive Trello. On s’éloigne un peu de la vue en diagramme de Gantt pour s’orienter vers un Task Manager collaboratif de haut vol. Trello part du principe assez pragmatique que ce dont un chef de projet a besoin, c’est de voir ce qui doit être fait maintenant, dans un futur proche puis sur le long terme, tout en gardant un certain niveau de hiérarchie / priorité. Ca a l’air complique comme ça mais vous avez déjà vu ce genre d’outils (dans des formats encore plus simplistes) : Remember The Milk, gTasks, Google Tasks (oui, c’est différent de gTask) et tant d’autres.

Trello, un task manager très bien fait
Trello, un task manager très bien fait

Une dernière option ?

Si Excel était largement utilisé pour faire des RASIC en 2007, Google Drive grignote énormément de terrain au point de devenir légitime en suite bureautique et par extension comme support pour suivre l’avancement de projet. Je ne parle pas de macros ou de pivot complexes, mais pour un usage de simple tracking. C’est gratuit, multi-support, pensé pour être collaboratif et comprend des dizaines d’idées franchement bien pensées, comme l’intégration de Google Maps.

Google Drive permet d'exploiter les détournement  marketing d'excel assez simplement
Google Drive permet d’exploiter les détournement marketing d’excel assez simplement

D’ailleurs, le fichier est accessible ici. Vous pouvez le consulter, le copier mais pas le modifier. A la demande générale, le fichier Excel est dispo là.

Bon, et donc ?

Au bout du compte, on se retrouve avec un choix assez simple à faire.

  • Si vous avez du budget, une infrastructure et êtes déjà habitués à l’interface des logiciels de Microsoft, MS Project reste l’outil de référence. Il y a d’ailleurs de grandes chances pour que vous n’ayez pas le choix et que ce soit votre département informatique qui décide pour vous. Ne pas utiliser Project dans un environnement pro risque même d’en faire pâtir la crédibilité de votre projet.
    Utilisateur type : connaissances et parcours solide en gestion de projet dans le cadre d’une organisation établie.
  • Si vous travaillez de loin sur un projet, que vous ne pouvez pas installer de logiciel sur votre machine, Gantter est fait pour vous. Accessible en quelques clics, gratuit, collaboratif et ouvert aux standards actuels, il y a peu de choses à lui reprocher !
    Utilisateur type : pas de contre-indication, ça vaut le coup de l’essayer.
  • Si vous n’êtes pas tant au niveau gestion de projet au long cours, que le côté gestion de de vos ressources est plus important, tout en gardant un accès simple, gratuit et multi-support, alors Trello est l’étoile montante qu’il vous faut.
    Utilisateur type : projet collaboratif décentralisé, gestion de tâche au quotidien, petit projet perso (déménagement ?)
  • Si vous avez principalement besoin de faire un suivi de statuts, livrable par livrable et repetitif plutôt que par phases évolutives, on va se diriger vers un outil qui fait des listes… donc un tableur, donc Google Drive (Tableur).
    Utilisateur type : équipe de production vidéo d’une dizaine de contributeurs qui va livrer des plans.