Catégories
Productivité Developper

Le meilleur outil de capture d’écran

Cet article va rendre votre vie un tout petit peu meilleure. Aujourd’hui, vous allez découvrir le meilleur outil de capture d’écran sous la forme d’un extension gratuite pour Chrome / Brave / Firefox / Edge / Safari: Awesome Screenshot.

Comme des centaines d’autres extensions de navigateur, Awesome Screenshot vous permet de capturer ce qui se passe sur votre écran. Mais là où les autres ne s’aventurent qu’à ajouter une ou deux fonctionalités, Awesome Screenshot déploit un armada d’astuces qui vont vous faire gagner du temps. L’extension est gratuite et vous pouvez ajouter des fonctionnalités (1) en créant un compte et (2) plus encore en vous abonnant.

Au moment de la rédaction de cet article, leur site indique que l’extension a été installée par 3 millions de personnes sur l’ensemble des plateformes. TROIS MILLIONS.

Pourquoi Awesome Screenshot est le meilleur outil de capture d’écran?

En deux mots, l’extension vous permet effectivement de capturer une copie d’écran ou une video. Pour la copie d’écran, plusieurs options s’offrent à vous:

  • Partie visible de la page
  • Page en totalité: partie visible et non affichée (déroulement automatique de la page vers le bas)
  • Partie spécifique de la page
Le meilleur outil de capture d'écran -
Onglet Capture d’écran de Awesome
Screenshot dans le navigateur Brave

Là où la magie opère, c’est que les developpeurs ont compris que faire la copie d’écran n’est que 50% de la bataille. Résultat, on y gagne un vrai outil de collaboration très intuitif et versatile. Tout y passe: on peut flouter, redimensionner au pixel près et en gardant le ratio de l’image, on ajoute des formes et du texte… Si on sait se servir de Powerpoint, on sait utiliser cet outil.

Quelques exemples d'annotation sur la page d'accueil de la Fnac, le tout dans un cadre "Chrome" et une bordure de couleur.
Quelques exemples d’annotation sur la page d’accueil de la Fnac,
le tout dans un cadre « Chrome » et une bordure de couleur.

Enfin, pour sauvegarder notre chef d’oeuvre, il existe de nombreuses options très utiles. On peut mettre l’image dans le presse-papier (clipbopard), la telecharger, en faire un PDF ou l’imprimer. Vous trouverez aussi des options d’integrations plus ou moins poussées avec les platformes collaboratives les plus comunes: Slack, Trello, Jira, Asana, github et Google Drive.

Le meilleur outil de capture d'écran -
Une des raisons pour lesquelles Awesome Screenshot est le meilleur outil de capture d’écran !

Awesome Screenshot gère aussi bien la vidéo!

Dès qu’on entre dans le monde de la vidéo, on fait face à des poids lourds de la captation, du montage et de la compression. Clairement, le positionnement de cette petite extension n’est pas d’aller battre Adobe Première sur son terrain… d’autant que tout le monde n’a pas besoin d’Adobe Première. Dans un monde post-COVID, on a tous eu l’occasion de devoir montrer des choses à distance: documenter une procédure, enregistrer un problème d’interface utilisateur ou simplement depasser la barière de la langue.

Pour tous ces cas, pas besoin de l’artillerie lourde. On veut quelque chose de rapide, qui s’installe sur n’importe quelle machine, gratuitement et qui marche. C’est exactement le plan de bataille de l’onglet vidéo.

Concrètement, pour la capture de vidéo, vous pourrez cibler l’ensemble de votre bureau, l’onglet de votre navigateur ou uniquement votre webcam; le tout jusqu’en 4K. Là encore, vous pourrez stocker en local ou sur le cloud.

Onglet Vidéo de Awesome Screenshot dans le navigateur Brave
Onglet Vidéo de Awesome Screenshot
dans le navigateur Brave

Cette fois-ci, pas d’option d’annotation trop complexe. Gèrer de la vidéo dans un onglet de navigateur, c’est pas encore pour 2022. Pour autant, il faut noter le choix d’export en different formats (MP4, WebM) ou directement sur le cloud (ex: youtube) en un clic.

Télécharger le meilleur outil de capture d’écran

Pour la partie « copie d’écran », il n’y a pas à chercher plus loin. Installez immediatement cette extension, laissez la se mettre à jour à l’occasion et gagnez du temps ! Cliquez sur le logo pour installer la version qui correspond à votre navigateur.

Le meilleur outil de capture d'écran -
Installer gratuitement l’extension sur votre navigateur

Pour la partie « capture de vidéo », je trouve que ça fait le job si on veut vraiment juste capturer ce qu’on voit dans son navigateur, sans filtre.

Si vous avez besoin d’aller plus loin, notamment pour faire un peu de montage, jetez un coup d’oeil à Movavi Screen Recorder. Il est très simple à prendre en main et vous permettra d’éditer des videos sans vous ruiner, ni financierement, ni en heures de formation, C’est un très bon concurrent de Adobe Camtasia pour une fraction du prix.

Si vous avez le temps et l’envie d’apprendre mais pas encore le budget, DaVinci Resolve est l’alternative professionnelle (gratuite pour usage personnel) qu’il vous faut. C’est la solution de montage, étalonnage, effets spéciaux et post-audio utilisée par de nombreux studios pour produire des films comme… les Marvel, GodZilla vs King Kong et beaucoup d’autres qui ont pour point commun d’avoir de belles images retouchées !

Catégories
Productivité

Fatigué d’être toujours fatigué ?

C’est usant d’être fatigue à longueur de journée. J’ai eu des journées comme ça, où le simple fait de traverser la journée accapare toute l’énergie qui servirait à s’attaquer à ce que l’on a à faire. Ces journées paraissaient durer des mois. Quand on est fatigué, rien ne semble attirant, intriguant. Fini la petite étincelle ou le gout du travail bien fait. D’ailleurs on ne fait plus grand-chose tout court. On attend que ça passe en se disant que demain ça ira mieux, après une bonne nuit de sommeil.

Et alors qu’on a la solution sous le nez, on repousse souvent à plus tard l’inéluctable. Ce qui se passe, c’est que le corps tout entier est claqué, des pieds au moral. Pour rebondir et être de nouveau d’attaque, tout ce qu’il demande, ça ne pourrait être qu’une petite avance, une petite sieste par exemple. Vous avez déjà certainement pu voir autour de vous, ou même à titre personnel, ce qu’on appelle le « burn out ». Lorsqu’on est en déficit d’énergie, on court le risque d’entamer un capital bien plus précieux : la santé et l’équilibre.

Pourquoi est-ce qu’on se fatigue ?

Question simple, réponse simple. Dans la grande majorité des cas, on est fatigué parce qu’on ne récupère pas assez (ou mal, ce qui reviens à peu près au même). On pointe d’ailleurs souvent le stress, le burn out, le manque de repaires ou les différences culturelles pour expliquer pourquoi un employé est plus fatigué qu’un autre. En parlant de cultures, on pense aussi à nos voisins Espagnols et aux siestas (origine du mot français sieste) et à leur ancienne habitude de faire une pause aux alentours de midi. Même si on ne s’attaque pas à la source du problème, une sieste éclair (power nap en anglais) de 10 à 15 minutes peut changer la face de votre journée.

Pour moi, la cause du problème est simple : on ne dort pas assez. En fait, on ne valorise pas autant le sommeil que d’autres choses qu’on préfère faire : se lever tôt le matin, être actif la journée, participer à des réunions, rester coincé sur facebook, lire ou regarder le dernier épisode de la série du moment. A chaque fois qu’on sent la fatigue arriver, il est déjà trop tard, on laisse les choses se dégrader et on repousse le moment ou l’on donne au corps ce qu’il demande. Un peu comme s’il on choisissait de s’assoiffer. Tout le monde ne peut pas avoir le luxe de choisir l’heure à laquelle se coucher, faire une sieste ou se lever, mais le coupable reste soi-même.

Après une nuit pas assez réparatrice, on a tendance à se ruer sur un bon café… Et ca nous réveille. Et puis on prend un deuxième café parce que le premier nous a bien réveillé et que là on aurait bien besoin de ressentir ce petit coup d’accélérateur… Et puis il y a la pause avec Jean-Marc et Robert que l’on va accompagner d’un troisième café. En fait le seul résultat c’est d’être encore plus épuisé à force de tirer sur la corde pour stimuler son corps. Appliqué au quotidien, vous obtiendrez de quoi alimenter vos discussions avec la médecine du travail !

A chacun ses tuyaux, mais quand j’ai arrêté de fumer, j’ai pris l’habitude de faire le tour du pâté de maison pour contrer mes envies de cigarettes. Au bout du compte, ça ne m’a pas tellement aidé pour le tabac, mais j’ai réalisé que c’était un excellent moyen de faire une pause à plusieurs, de parler d’autre chose, de s’oxygéné et de repartir d’attaque !

Fatigué d’être toujours fatigué ? -

Par où commencer quand on a pas l’énergie de commencer ?

Commencez par limiter la casse. Avant de changer vos horaires, vos habitudes et pour éviter la crise de nerfs, acceptez de faire une sieste de 15-20 minutes quand vous sentez que vous allez passer le reste de l’après-midi à lutter. Pour beaucoup de monde, moi y compris, ce n’est pas une chose évidente à caser dans son environnement de travail ou même dans un emploi du temps. A ce moment là, tournons-nous vers ce qui absorbe le plus notre énergie sans que cela nous apporte quoi que ce soit : coupez facebook, coupez gmail, coupez twitter et coupez internet pour autant que possible. Il y a d’ailleurs de très nombreuses solutions gratuites pour vous aider à tenir, que ce soit sur iPhone, Android ou sur PC / MAC.

Une fois que vous avez assaini votre espace de travail, levez-vous et marchez un peu. Si vous ne faites pas le tour du pâté de maison, essayez au moins de prendre un peu l’air et si possible prenez les escaliers. En prime, cela redynamisera votre circulation sanguine et vous penserez naturellement à autre chose.

Tout cela ne vous coûte rien et peut vous sauver la journée mais, encore une fois, on ne s’attaque pas non plus à la source du problème.

Aller plus loin

Quand on cherche à régler un problème chronique, il y a forcement un impact sur la routine et il faut accepter de faire des concessions.

  1. Dormir plus (la nuit)
    Pas évident si vous avez un enfant en bas àge ou des voisins fetards, mais pour rappel l’adulte a besoin de 7 à 8 heures de sommeil par nuit. Pourquoi ne pas aller se coucher un peu plus tôt ? Ou mettez en place un rituel, comme lire au lit pour s’endormir. Changer d’habitude de sommeil prend du temps mais c’est la base. Votre feed Instagram s’en remettra 🙂
  2. Ne restez pas assis toute la journée
    On reste assis trop longtemps en général, mais bien entendu surtout au bureau. A défaut de pouvoir se servir d’un standing desk ou d’avoir un jardin où faire une balade, levez-vous pour aller chercher des verres d’eau toutes les heures.
  3. Faites un peu de sport
    Ok, sois vous en faites déjà , sois vous n’avez pas besoin de ce site pour entendre dire que faire du sport ça fait du bien… Et pourtant, l’oxygénation, la fatigue saine et le simple fait de se changer les idées vous feront le plus grand bien. En fait c’est fou comme on oubli que l’on peut étendre notre seuil morphologique d’énergie.
  4. Calmez vous sur le café et le sucre
    Ne dépassez pas 4-5 cafés par jour. Si vous avez toujours fait ça… c’est aussi un rappel que toutes les habitudes ne sont pas bonnes. Essayez de boire de l’eau à la place, même pétillante ou citronnée. Vous m’en direz des nouvelles.
  5. Gérez vos priorités
    A lui seul, ce point là vos des milliers de pages tellement il existe de cas, d’outils, de méthodes pour être plus efficace, pour savoir dire non et pour apprendre à se ne pas se noyer dans le ras-de-marée permanent du bureau. Est-ce que dans 5 ans, vous vous voyez continuer à éteindre les mêmes incendies, répondre aux même interlocuteurs ? Temporisez, déléguez, embauchez ou automatisez.
  6. Concentrez-vous
    J’ai parlé maintes fois sur ce site de l’efficacité artificielle du multi-tasking, de la limite biologique et de la puissance des activités monotâches. Si vous n’êtes pas un lecteur assidu, gardez en tête que le coût pour votre cerveau de passer d’un tâche à une autre rend le multi-tasking bien moins efficace au bout de quelques heures. Bien sûr on peut faire deux poêlés de légumes en même temps, mais on ne peut pas écrire un Cahier des Charges et gérer l’évaluation annuelle de son équipe en même temps.
  7. Rencontrez du monde
    N’étant pas très sociable par nature, je dois reconnaître que l’une des meilleures façons de renouveller son énérgie dans le cadre du boulot, c’est tout simplement de rencontrer de nouvelles personnes. Clients, fournisseurs ou fonctions transverses, remettre les choses en perspective vous redonnera mecaniquement de l’énérgie, de nouvelles idées et du souffle.

On respire un grand coup et on va prendre l’air !

Greg

Catégories
Productivité

Laissez WordPress (et ses plugins) se mettre à jour automatiquement !

Les statistiques varient mais directionnellement, on s’accorde à dire que WordPress fait tourner près de 20% d’internet. Des sites aussi larges que time.com (ou reuters, Vogue, BBC, TechCrunch,…) et aussi flexible que le blog de votre petit filleul. Si ce CMS a énormément d’avantages, à commencer par sa communauté, c’est son équipe centrale qui continue tout de même à porter la cadence des mises à jour et du planning des nouvelles fonctionnalités. Bref, que du bon, si ce n’est qu’entre les mises à jour de WordPress, les mises à jours des thèmes et les mises à jour des plugins, vous ne passerez plus une semaine sans avoir à cliquer sur un bouton de maintenance… Mais ça, c’était avant.

mise_a_jour_wordpress

La mise à jour qui fait des mises à jour

Si vous utilisez l’excellent plugin fourre-tout qu’est Jetpack, sachez que la version 3.3 vous permet maintenant de garder vos plugins à jour. Pour se faire, rien de plus simple.

  1. Allez dans votre menu d’administration et choisissez « mettre à jour » pour l’extension Jetpack. Vous devez obtenir une version supérieure à la version 3.3.
  2. Sur la page de Jetpack vous trouverez une annonce qui met en avant la fonctionnalité de gestion centralisée de votre site. Activez la.
    jetpack
  3. Vous pouvez maintenant vous rendre sur votre page https://wordpress.com/plugins et voir d’un coup d’œil tous les plugins qui requièrent votre attention…

Mais alors où est l’avancée par rapport au menu classique, directement dans votre site ?

Une fois votre site connecté à wordpress.com via Jetpack 3.3, c’est dans le menu de gestion de vos plugins que vous trouverez l’option de mise à jour. Appliquez la à tous vos plugins et à vous la tranquillité. Regardez :

activer_mise_a_jour_automatique_wordpress

Bon, c’est très sympa et effectivement on gagne du temps, mais sachez qui si vous avez plusieurs sites WordPress, ils sont TOUS administrables à partir de ce même menu. Ainsi, si vous activez la mise à jour du plugin « Akismet » (détecteur de spam dans vos commentaires), vous l’activez pour l’ensemble des sites connectés à votre compte wordpress.com. Pas mal, non ?!

Autant dire que si vous avez un compte chez ManageWP ou InfiniteWP, vous venez peut-être de trouver un moyen de faire des économies.

La méthode siouxe

Si l’on ne souhaite pas passer par Jetpack et sa gestion centralisée des sites, il existe une méthode plus discrète mais pas moins efficace. Il vous faudra éditer le fichier de configuration de votre site pour y ajouter quelques lignes de code.

  1. A l’aide d’un éditeur de texte (Notepad suffit), ouvrez le fichier wp-config.php qui se situe à la racine de votre site WordPress.
  2. Ajoutez ces 3 lignes à la fin du fichier et enregistrez-le à nouveau sur votre serveur.

[code]define(‘WP_AUTO_UPDATE_CORE’, true);
add_filter( ‘auto_update_plugin’, ‘__return_true’ );
add_filter( ‘auto_update_theme’, ‘__return_true’ );[/code]

Comme vous le devinez, ces instructions vont dire à votre installation WordPress de mettre à jour votre site pour chaque nouvelle version de WordPress, mais aussi pour chaque nouvelle version d’un des plugins de votre site et enfin pour chaque nouvelle version des thèmes de votre site ! La totale.

Si vous voulez en savoir plus sur les options de mise à jour à partir du fichier wp-config, tout est détaillé dans les pages du codex. Vous pourrez par exemple y trouver la syntaxe à employer pour bloquer la mise à jour de certains éléments… pratique dans certains cas.

Il est bon de rappeler qu’activer la mise à jour automatique a aussi sa part de dangers. Imaginez qu’un développeur publie une nouvelle version d’une extension qui ne soit simplement plus compatible avec votre thème… la mise à jour manuelle vous assure d’être au courant dans l’instant.
Ces fonctionnalités sont donc peut-être à réserver à des sites de contenu pur (sans ecommerce) ou des sites de test et preview.

Catégories
Productivité

Comment écrire une évaluation de fin d’année pertinente (et plutôt vite) ?

Comment faire une évaluation annuelle ? L’entretien annuel d’évaluation est une corvée que beaucoup redoutent. Que vous soyez minutieux au possible ou plutôt en « roue libre », le moment venu, il vous faudra toujours revenir sur les points clés de vos actions des 12 derniers mois et en faire ressortir le meilleur.

Comment formuler une évaluation ? Bien sur, on se dit qu’il faut se faire l’historique des projets, penser au QUOI et au COMMENT, reprendre la liste des objectifs et même rebondir sur une évaluation semestrielle dans certains cas. En bon gestionnaire de projet, on va essayer de mettre de l’ordre là dedans pour être un peu plus efficace avec… la méthode « S.T.A.R », rien que ça !

Situation

Votre évaluation sera lue par votre manager direct (ésperons le 🙂 mais aussi éventuellement par des personnes qui ne savent pas forcement qui vous êtes ou quel est votre rôle dans l’équipe. Imaginez un entretien RH durant lequel vous êtes obligez de tout reprendre… rien de grave, seulement une opportunité de prendre un peu de hauteur. Il convient donc de commencer par redéfinir le contexte.

Exemple commentaire evaluation fin d’année

  • Mon département a lancé un nouvel outil.
  • Lorsque j’ai débuté dans ce rôle, le taux d’attrition annuel était de XX%
  • Les revenus publicitaires étaient en chute et XX clients de longue date ne souhaitaient pas renouveler leur contrats.

Tâche

Une fois qu’on sait un peu dans quel décor on se situe, voyons ce qui vous était demandé, par qui, pour quand, où ça ?

Exemple evaluation fin d’année

  • Mon but était de former l’équipe au nouvel outil avant le lancement officiel.
  • Mon objectif état de réduire le taux d’attrition de 10 points.
  • Mon objectif était d’accroître le revenu publicitaire d’au moins 15% par rapport à l’année passée en stimulant la créativité, en proposant de nouveaux formats et en assurant un meilleur suivi du processus créatif.

Action

Naturellement, on va continuer à raconter notre histoire en parlant de ce que vous avez fait pour répondre à vos objectifs, des compétences utilisées et votre comportement. C’est ici qu’on mêlera le QUOI et le COMMENT.

Exemple de commentaire d’évaluation professionnelle

  • J’ai défini et géré un planning des formations impliquant les formateurs, les outils, les ressources et les groupes à former.
  • J’ai mis en place une enquête de satisfaction des employés ainsi qu’une boîte à suggestions. J’ai aussi mis en place un planning de suivi des agents incluant une réunion hebdomadaire.
  • J’ai crée un pack promotionnel accompagnant les brochures tarifaires pour illustrer notre stratégie et parler de nos succès avec des comptes reconnus. J’ai aussi mis un place une formation pour les gestionnaires de comptes afin d’aiguiser leur arguments de rétention.

Résultats

Le meilleur pour la fin, quels ont été vos livrables ? Si vous n’avez pas plongé vos lecteurs dans un bain de chiffres, le moment est venu de détailler l’impact de vos actions. Ne laissez pas  à votre chef le devoir de comprendre, calculer, comparer tel ou tel résultat; c’est à vous de prendre les devants et de dire que vos actions ont été impactantes, chiffres à l’appui.

Exemple d’evaluation de fin d’année

  • Le jour du lancement, 96% des employés connectés avaient suivi la formation que j’avais mis en place. Bien que les formulaires de demandes d’aides aient été en place, aucune demande n’a été formulée durant la première semaine.
  • Le taux d’attrition a baissé par pallier depuis la mise en place de mes actions avec un rapport de cause à effet indiscutable. Le taux est maintenant de de 10% contre 25% l’année dernière avec la même méthodologie de mesure et avec un contexte économique similaire. Par ailleurs, on a noté un plus faible taux d’absentéisme depuis la mise en place des réunions hebdomadaires.
  • Depuis la mise en place de mes actions, nous n’avons plus reporté de départ d’annonceurs. Les formations ont d’ailleurs contribué à la signature de 20 nouveaux contrats remontant notre chiffre d’affaire de 7% par rapport à la même période l’année dernière.

Il n’est vraiment question ici que de mieux raconter une histoire, faire son propre marketing. Outre le fait qu’il soit bien plus vendeur de suivre ces étapes, il s’avère aussi bien plus rapide d’écrire votre évaluation annuelle sous cette forme que de tenter de faire une liste par qualités, par ordre chronologique ou par simple ordre de ce qui vous passe par la tête en premier. Sans chercher à romancer les choses, l’approche S.T.A.R. a même un aspect ludique qui en réconciliera plus d’un avec cet exercice.

Comment réussir un entretien annuel ? Un dernier point, à mettre au compte des bonnes résolutions: il existe de nombreux moyens de construire votre histoire au fil des trimestres. Jetez donc un coup d’œil à ces exemples concrets de communication « vers le haut » afin d’être visible avec de la substance durant toute l’année.

– Episode #1: mesurer mesurer mesurer !
– Episode #2: le tableau de bord est un outil de communication !
– Episode #3: Scénarisez votre reporting !
– Episode #4: Optimisez, testez et évoluez !
– Episode #5: Innovation et eMarketing

Bonne lecture
Greg

Catégories
Productivité

Travailler à distance comme au bureau, EP #1

Avec les fêtes de fin d’année, on profite souvent d’une activité moins intense pour travailler depuis chez soi. Le télétravail a beaucoup d’avantages (moins de temps passé dans les trajets, le sentiment d’être plus disponible, faciliter la répartition des tâches à la maison) mais cache aussi quelques inconvénients sur la durée (sentiment d’isolation par rapport à ses collègues, capacité à différencier son temps de travail et son temps « famille », visibilité au sein de l’entreprise). Pour autant, lorsqu’on pratique le travail à distance uniquement de temps à autres, le seul vrai frein c’est de se rendre compte qu’on en peut plus de tenir un téléphone de la main gauche pendant 4h et qu’on a encore oublié de déjeuner ! Pour le déjeuner, ça ne tient qu’à vous d’écouter votre faim, en revanche pour le reste, les produits de « home office » sérieux et accessibles commencent à pointer leur nez.

En partant du principe que vous avez déjà un pc portable et un bureau, pour commencer cette série, voilà, d’après mon expérience, déjà de quoi rester joignable.

#1 : Téléphoner de chez soi comme au bureau

Quand on doit passer plus de 90 minutes au téléphone par jour, il n’y a pas vraiment de recette miracle et en quelques jours ces options feront toute la différence:

La fonction silence / mute. Vous décidez de travailler de chez vous un jour parce que le petit est malade ou que le livreur n’avait pas d’autre créneau… seulement pas de chance, vous avez cette réunion qui tombe mal. Impossible de décaler et vous devez à minima faire acte de présence. Seulement voilà, même avec le doigt sur le micro, on entendra toujours le petit faire ses dents et la sonnette sonner. Seul recourt, la touche qui viendra couper le micro de votre téléphone jusqu’à ce que ce soit à votre tour de réagir.

Le mobile, le sans-fil ou la base déportée DECT. C’est déjà très bien de pouvoir se trouver un coin chez soi pour travailler. Dans le meilleur des cas, vous aurez votre propre bureau avec tout ce qu’il vous faut à portée de main. Malheureusement, au premier déménagement ou réorganisation de votre lieu de vie, cette installation aux petits oignons risque de devenir nettement plus compliquée.
A ce stade, il reste trois options : utiliser son téléphone portable; utiliser un téléphone fixe sans-fil; utiliser un téléphone fixe sans-fil avec une base déportée. Si tout le monde est familier avec les téléphones mobiles et les téléphones fixes sans-fil, les téléphones sans-fil à base déportée commencent à faire leur apparition marquée.
base_deportee

Leur force réside dans le fait qu’ils sont livrés en deux parties: l’émetteur pour se connecter à la prise téléphonique (box ou prise murale) et le récepteur qui pourra être posé en permanence dans n’importe quelle pièce disposant d’une prise de courant. C’est propre et le son est absolument impeccable.

Le casque. Si vous passez réellement plus de 90 minutes par jour au téléphone, le critère le plus important pour vous ne sera pas prendre ou non un casque mais de savoir lequel : avec ou sans fil, une ou deux oreilles, tige flexible ou non, poids, touches de contrôle… Outre le confort de ne pas avoir à porter le combiné, c’est surtout votre cou qui vous dira merci !

… and the winner is

L’un des rares téléphones combinant toutes ces caractéristiques, le Siemens Gigaset SL400 a même le mérite d’être plutôt joli. Après avoir essayé un Alcatel puis un Siemens Gigaset inférieur, je ne lâcherai plus ce modèle. L’émetteur DECT est connecté à ma box internet, cachée dans un placard et sa base de chargement est posée sur mon bureau, où que je décide de mettre mon bureau. La batterie dure plusieurs jours sans problème. Le volume est réglable, tout comme la sonnerie (par contact ou par plage horaires). Il possède une option « haut-parleur » de bonne qualité pour un téléphone fixe qui vous permettra de discuter à plusieurs dans la même pièce au besoin.
A noter, il gère aussi le bluetooth, ce qui vous évitera d’être obligé d’acheter un casque supplémentaire si vous avez déjà un kit main libre pour votre téléphone portable.

UPDATE : Siemens a sortit une évolution du Gigaset sur une base de téléphone Android. Pour 50€ de plus, le Gigaset SL930A vous appportera tout ce que le SL 400 offre mais en plus, vous aurez accès au monde android depuis votre telephone fixe !

Avec tout ça, vous devriez déjà avoir de quoi vous mettre en route pour travailler plus facilement de chez vous tout en gardant un bon niveau de confort. Dans les prochains articles, je couvrirai le reste de l’arsenal à disposition des télétravailleurs, mais d’ici là, n’hésitez pas à partager votre propre expérience !

Ah, dernier point, j’ai volontairement écarté les solutions de téléphonie IP (offres OVH pour PME, téléphones compatibles SIP) ou le matériel dédié à certaines solutions de « convergence » qui dépendent largement de votre entreprise (Microsoft Lync lié à votre serveur Exchange, par exemple) puisque sort du simple équipement personnel… et qu’à ce moment là, c’est plutôt à votre employeur de fournir l’équipement. Si j’avais sérieusement traité de ces solutions, je vous aurai évidemment parlé de la startup française Invoxia qui produit de superbe téléphones connectés.