Un TowerDefense, le temps d’un café

Depuis la première vague de popularité avec les extensions de WarCraft et StarCraft sur battle.net, les jeux « Tower Defense » ont connu un vrai succès avec des portages en flash. L’un des plus connus d’entre tous, « Desktop Tower Defense » continu de bénéficier d’une attention toute particulière de la part du collectif qui le produit. Évidemment, Facebook renforce un peu plus l’addiction des joueurs en apportant une dimension sociale et la simplicité d’utilisation qu’on lui connait. Ce type de jeu emporte un tel succès qu’il devient maintenant un véhicule marketing pour proposer des offres spéciales, coupons de réduction et autres iPads. Loin de l’audience d’un Farmville, c’est aussi un bon moyen de toucher une population avertie à peu de frais.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, le principe est assez simple. Imaginez un labyrinthe dans lequel se baladent des vagues de robots / monstres / couleurs / zombies ; grâce à une vue de dessus et quelques ressources, vous allez placer des tourelles pour faire place nette. Évidemment, toute la stratégie se joue dans le choix et le placement de chaque tourelle.

Outre le positionnement « casual gaming » des TDs, il existe une vraie offre sur mobile. Crystallight, Retro Defense, HexDefense, Robo Defense, … J’ai testé une bonne vingtaine de ces titres sur Android et/ou sur iPhone et voilà ce que j’en retire :

HexDefense

Tout le monde vous le dira, en fin 2010 et début 2011, HexDefense est de loin le plus beau Tower Defense. Le jeu reste assez simpliste (5 types de tourelles dont seules 2 ou 3 sont utiles) et franchement facile. Pour autant ont prend vraiment plaisir à le finir encore et encore ne serait-ce que pour s’éblouir des explosions à la chaine qui sont tout simplement somptueuses. Le jeu vous recommandera d’ailleurs de jouer avec une luminosité maximale pour tirer parti au mieux de son rendu.

L’interface du jeu et le design des niveaux sont très épurés, ce qui renforce une certaine fluidité même sur les téléphones d’entrée de gamme. On regrettera seulement des placements de tourelles parfois capricieux qui peuvent finir par couter cher dans certaines parties.

Captures d'ecran du jeu HexDefense sur Android

Il y a un bon équilibre entre les niveaux ou l’on doit à bâtir le labyrinthe soi-même et ceux où l’on devra répondre à des figures imposées. Dans les deux cas, les parties sont rapides (20 vagues) et hormis une exception, les tours infligent des dommages à tous les types de cibles.

Tuyau : formez votre labyrinthe avec des tourelles blanches (accessibles mais peu efficaces), à la fin de chaque grand axe, placez des tourelles vertes qui viendront balayer tout le couloir (à upgrader au plus vite). Les tourelles rouges seront un support très efficace en fonction des niveaux, dès le deuxième upgrade.

Site officiel de HexDefense.

Crystallight

L’univers de Crystallight pourra rappeler « Defender of the Crown », sur Amiga. Dans une ambiance médiévale / fantasy, vous allez placer des tours sur des niveaux qui dépassent la taille de votre écran. Ce parti pris n’est pas du tout gênant et on apprécie assez vite le fait d’avoir des niveaux parfois assez étendus. A la différence de HexDefense, les niveaux sont systématiquement tracés par les designers du jeu. Toute la subtilité se jouera donc dans la manière dont vous allez placer vos tours. C’est bien là que se joue tout l’intérêt de ce titre : la composition des tourelles.

A la différence des autres TDs, Crystallight vous propose un arbre d’évolution par tourelle assez immense. Au lieu de choisir dès le placement le type de tourelle et de rester bloquer dans votre choix, vous pourrez faire évoluer la composition de votre tour en modifiant la composition de leur noyau. Cette composition est mesurée par le pourcentage de cristaux (verts, rouges, bleus et blancs). Vous pourrez ainsi passer progressivement d’une tour bleue vers une tour bleue-rouge en quelques tapotements. L’autre aspect plutôt innovant de cette approche c’est que l’on peut interchanger ses noyaux, les tours n’étant que des réceptacles. On pourra donc imaginer pas mal de stratégies où le début d’un niveau sera protégé par une tour bleue, le milieu par du vert et la fin par du rouge… et tout changer dès que la situation se corse. On notera aussi la possibilité de poser des pièges directement sur le parcours (ralentisseur, explosif).

Dernier atout de Crystallight, le joueur mené une campagne, et non une série de parties sans lien. A chaque fin de partie, vous obtiendrez des points qui vous permettrons d’améliorer la portée de vos tours, augmenter vos réserves d’énergie et plus. Cet aspect est très important puisqu’il me paraît peu probable que l’on puisse terminer le jeu sans la moindre amélioration. Les niveaux sont très nombreux et la difficulté monte de manière linéaire –mais les stratégies à employer sont assez variées.

L’interface pourrait gagner en lisibilité. Par exemple il n’est pas évident de trouver le menu qui vous permettra d’améliorer vos conditions de jeu. Je retiens aussi les mauvaises manipulations possibles durant les parties qui chauffent un peu lorsque l’on souhaite renforcer des tours pendant qu’une vague se déroule. Un petit côté Dance Dance Revolution avec les doigts.

Crystallight est un excellent TowerDefense si ce n’est le meilleur qui soit sur mobile (iOs et Android). Site officiel de Crystallight.

A noter tout de même une très forte inspiration du légendaire Element TD.

Retro Defense

Tout comme HexDefense, le design de RetroDefense se base sur un graphisme en fils de fer. On trouvera quelques types de cibles différents et trois tourelles pour les attaquer. Les labyrinthes sont déjà dessinés et il ne vous restera plus qu’à mettre en place les bonnes tours. Le niveau de difficulté monte assez rapidement et d’un niveau à un autre et on peut avoir un palier coriace à passer.

Le jeu est assez prenant sans être éblouissant.

Site officiel de Retro Defense.

Robo Defense

L’un des Tower Defense les plus répandus est sans aucun doute Robo Defense. D’une part, le jeu est disponible depuis de nombreux mois sur les différentes plateformes et pour une vaste gamme de mobiles. D’autre part, on y retrouve une grande partie des ingrédients qui donnent du plaisir aux joueurs : labyrinthe à créer soi-même, cibles plus sensibles à certaines tours qu’à d’autres, difficulté croissante, nombreux niveaux, graphismes travaillés et variés, maniabilité du jeu, niveaux plus larges que l’écran… La liste est longue et seul Crystallight apporte une facette supplémentaire avec ses améliorations à débloquer entre les parties.

Au bout de quelques heures de jeu, on trouvera pourtant que l’ambiance générale du jeu est moins agréable, moins prenante que certains autres titres. Robo Defense reste un excellent jeu, peut-être un peu vieillissant, ce qui est un plus pour les terminaux d’entrée de gamme.

Site officiel de Robo Defense.

Récapitulatif

Reste à vous de trouver chaussure à votre pied parmi toutes les sorties, les plateformes et vos préférences de jeux. Pour vous aider à aller plus loin, jetez donc un oeil sur cette liste de plus de 330 jeux référencés ! Les prix variants de plateforme à plateforme, je ne les ai pas listé ici.

Ne me remerciez pas pour des heures de productivité partant en fumée !

Un commentaire ?