Gestion de projet Internet

Sur internet comme dans les autres domaines, un projet doit reposer sur une méthodologie structurée. Le fait que le support de ce média soit en constante révolution rend les choses un peu plus pimentées, mais certainement pas plus évidentes.

Comment gérer un projet internet ?

On peut difficilement revenir sur la construction d’un immeuble ou d’une brochure alors qu’un site web peut être mis à jour, tous les jours, plusieurs fois par jour, par un nombre illimité de personnes… Ce qui semble être un avantage énorme comparé au “brick and mortar” se révèle être un aspect additionnel à cadrer sous peine de finir à l’état de terrain vague !

Une méthodologie vous permet de savoir ce que vous avez à faire pour mener à bien votre projet du début à la fin dans le respect de vos contraintes. Elle doit décrire en détail chaque étape du projet et la placer dans le contexte des autres actions. Vous savez quelle action compléter, quand, avec quelles ressources et pour arriver à quelle autre étape. Quelque soit votre niveau d’expérience, c’est une approche obligatoire. En fait, l’expérience permet principalement de systématiser votre approche projet, c’est à dire d’être plus impliqué dans la conduite du projet que dans la customisation de votre diagramme de Gantt.

Jetez donc un coup d’œil à la rubrique “Méthodologies de la gestion de projet” pour en savoir plus sur ce qu’est le marketing internet ou sur Six Sigma.

6 étapes et c’est réglé

Au fur et à mesure de mes expériences et de mes lectures, j’essaie modestement d’alimenter des articles illustrant les 5 grandes phases d’un projet web:

1. Découverte des éléments du projet internet

Dans cette première phase, on va chercher à obtenir un maximum d’informations que l’on ne manquera pas de qualifier afin de se monter une mini-base de connaissance. Le client pourra demander une première estimation des grandes lignes du projet, des ressources engagées et des délais. C’est aussi le moment délicat durant lequel on devra constituer l’équipe du projet: un chef de projet et les ressources lui servant à mener à bien sa mission.

2. Définition du projet internet

Une fois le périmètre établi, il va falloir faire preuve d’esprit d’analyse et de synthèse pour mettre sur pied un plan d’action, définir la vision, le but, les instruments de mesure et les indicateurs de succès. Alors que les membres de l’équipe doivent impliquer leurs équipes étendues et zones d’influence, il faudra que le chef de projet mette en place les premiers Tableaux de bord et autres formes de communication tenant informé le comité de pilotage / comité de direction. On peu parler de MOA (Maitrise d’ouvrage).

3. Design

Comme son nom ne l’indique pas, la phase de design est majoritairement constituée d’une longue période d’analyse des données et besoins. Le but de l’exercice étant de ne justement pas se lancer dans un concours de “jolies images” mais bien dans une approche rationelle visant à adresser les points qui donnent à votre projet toute sa légitimité.

Une fois les besoins la short liste finalisée, il est enfin temps de passer à l’étape de création des fameux wireframes que l’on prendra soin de détailler dans un épais cahier des specifications. Apres validation du comite de pilotage, on pourra mettre en place des prototypes afin de faire les premiers tests en milieu clos.

4. Développement

La mise en production de la solution recommandée marque le début de la fin du projet. A ce stade, il est question de productivité, de choix de plateforme technologique, de flexibilité, de sécurité… L’industrialisation de votre processus n’est plus affaire de grandes discussions sur le futur. Il faut avancer et si vous retombez sur vos pattes, vous devriez pouvoir dresser une évolution au pourcentage près. On peut parler de MOE (Maitrise d’œuvre) pour assurer cette partie ou de MOAO (Maitrise d’ouvrage opérationnel).

5. Déploiement

Maintenant que vos livrables arrivent à maturité, il est temps de les rendre actifs. Que ce soit par une mise en ligne de site ou de contenu, par l’activation d’une fonctionnalité dans une application ou encore une vague de liens sponsorisés, chaque élément devra être mesuré. Cette dimension est capitale car elle permettra non seulement de valider l’impact business de votre projet (et donc sa réussite) mais aussi servira de recommandation pour la suite. Ce cap passé, il faudra remettre l’ensemble des éléments à l’équipe opérationnelle qui gérera votre livrable au quotidien, d’où le besoin de documentation. C’est le comité de pilotage / direction du projet qui viendront libérer les ressources et mettre un terme au projet.

6. Doser & Durer

Cette étape est plus un rappel pointilleux du besoin de mesurer, mesurer, mesurer l’activité. Que l’on passe le témoin à une équipe de gestion après le lancement, ou que l’on soit responsable du site en tant que tel, un dashboard est absolument vital pour juger, communiquer autour de votre projet. On notera d’ailleurs que contrairement à la légende urbaine, la “maintenance” d’un site, ne veut pas dire sa simple mise à jour. On cherchera à tester de nouvelles solutions grâce aux beta-tests et appliquer les changements suggerés par les utilisateurs.

A travers chacune de ces étapes, il y a de nombreux écueils classiques. vous en trouverez un aperçu un peu plus détaillé dans cet article. Pour autant, ne désesperez pas, vous trouverez de nombreuses ressources marketing, trucs et astuces pour vous accompagner et améliorer votre productivité.

Greg

2 thoughts on “Gestion de projet Internet

Un commentaire ?